La Poursuite 2 – Le jour, la nuit

15

Jeunes entre 17 et 32 ans

120

Heures d’ateliers de création

6

Artistes

Pour cette seconde édition, nous avons décidé de mettre en place une pièce de théâtre sur la thématique de la normopathie, cette maladie qui nous pousse à être comme les autres, à nous fondre dans la masse et accepter toutes les règles sans discuter. Pour traiter de cette thématique, nous avons choisi d’inviter Marie Parent et Christophe Le Cheviller, comédiens de la compagnie de théâtre d’improvisation La Morsure qui a fait de la norme et de ses ravages le thème central de ses spectacles.

Suite à ces ateliers de découvertes, les jeunes ont travaillé sur leur propre auteur et ont fait émerger leur propre matière en utilisant différents supports. Afin de continuer à faire émerger de la matière pour le spectacle, nous avons rencontré différents intervenants provenant de champs artistes variés.

En premier lieu, nous avons rencontré Frédérique Soumagne, auteur et poète contemporaine avec qui nous avons mis en place un atelier d’écriture poétique dont l’objectif a été de donner du poids aux mots. La semaine suivante, nous avons travaillé avec Florence Loison, danseuse, chorégraphe et directrice artistique de la compagnie Zutano Bazar venue nourrir notre travail de recherche autour de la notion de normopathie.

Les jeunes ont également pu rencontrer Orane Arramond, une artiste singulière au parcours atypique : placée en classe adapté puis orienté vers un IME, Orane ne s’intéresse à l’art qu’à l’âge de 16 ans lorsqu’elle découvre le théâtre amateur. A 21 ans, elle commence à dessiner, et en 2013 se fait repérer par la directrice de la collection d’Art Brut de Bretagne. Cette rencontre fut très touchante pour les jeunes de La Poursuite qui se sont, pour certains, identifiés à cette artiste et son parcours. Toutes ces rencontres ont permis aux jeunes de nourrir leur créativité et ainsi de commencer à faire émerger les scènes du spectacle futur.

J’ai apprécié les exercices qui nous ont permis d’explorer le jeu de différentes manières. Et puis, vu que je suis passionné d’écriture, j’ai beaucoup aimé l’atelier avec Fréderique Soumagne.

ArthurParticipant

J’ai beaucoup aimé le moment où on a dansé à la fin du spectacle car tous les acteurs sont mis en valeurs en même temps et avec le jeu de lumière ça a renforcé encore plus la scène. C’était un vrai moment de communion d’équipe.

AlexandreParticipant
Merci à vous ! Magnifique spectacle !
Lionel ChouinSpectateur

Bravo et merci pour La Jour Le Nuit. C’était GRAND !

Clara Luce PueyoSpectatrice

Artistes et intervenants : Christophe Le Cheviller : comédien improvisateur et co-directeur de la compagnie La Morsure, Marie Parent : comédienne improvisatrice et co-directrice de la compagnie La Morsure, Frédérique Soumagne : auteure et poète contemporaine, Florence Loison : danseuse, chorégraphe et directrice artistique de la compagnie Zutano Bazar, Orane Arramond : artiste brut.

Partenaires sociaux et éducatifs : We Ker (Le Blosne, Pays de Chateaugiron, Villejean), LADAPT, Foyer de la Thébaudais, CADA Saint Benoît-Labre, Résidence Habitat jeunes Préville, SAMSAH Espoir 35

Partenaires culturels : le Théâtre de La Paillette, le 4bis, le TNB, le Jardin Moderne, le Festival National du Film d’Animation

La jour, le nuit : un spectacle pour la Poursuite #2

La Poursuite est une action articulée autour du spectacle du vivant dont chaque édition est sous tendue par une thématique de société pour renforcer le lien du quotidien des jeunes avec l’expérience artistique.

Pour cette seconde édition, nous avons décidé de mettre en place une pièce de théâtre sur la thématique de la normopathie, cette maladie qui nous pousse à être comme les autres, à nous fondre dans la masse et accepter toutes les règles sans discuter. Pour traiter de cette thématique, nous avons choisi d’inviter Marie Parent et Christophe Le Cheviller, comédiens de la compagnie de théâtre d’improvisation La Morsure qui a fait de la norme et de ses ravages le thème central de ses spectacles.

Contenus artistiques

Au cours des premières semaines, les jeunes ont eu l’occasion de se sensibiliser à l’univers du spectacle et notamment du théâtre d’improvisation. Avant de travailler sur le spectacle en tant que tel, nous avons également chercher à développer la cohésion du groupe afin de développer la confiance des jeunes entre eux et envers les intervenants. Par l’intermédiaire d’ateliers ludiques, nous avons commencé à se former au jeu d’acteur. Suite à ces ateliers de découvertes, les jeunes ont travaillé sur leur propre auteur et ont fait émerger leur propre matière en utilisant différents supports. Afin de continuer à faire émerger de la matière pour le spectacle, nous avons rencontré différents intervenants provenant de champs artistes variés.

En premier lieu, nous avons rencontré Frédérique Soumagne, auteur et poète contemporaine avec qui nous avons mis en place un atelier d’écriture poétique dont l’objectif a été de donner du poids aux mots. La semaine suivante, nous avons travaillé avec Florence Loison, danseuse, chorégraphe et directrice artistique de la compagnie Zutano Bazar venue nourrir notre travail de recherche autour de la notion de normopathie.

Les jeunes ont également pu rencontrer Orane Arramond, une artiste singulière au parcours atypique : placée en classe adapté puis orienté vers un IME, Orane ne s’intéresse à l’art qu’à l’âge de 16 ans lorsqu’elle découvre le théâtre amateur. A 21 ans, elle commence à dessiner, et en 2013 se fait repérer par la directrice de la collection d’Art Brut de Bretagne. Cette rencontre fut très touchante pour les jeunes de La Poursuite qui se sont, pour certains, identifiés à cette artiste et son parcours. Toutes ces rencontres ont permis aux jeunes de nourrir leur créativité et ainsi de commencer à faire émerger les scènes du spectacle futur.

Spectacle

« La dernière semaine, avant la représentation le 7 avril, quand tout commençait à se mettre en place : le spectacle, les rôles de chacun, etc… Nous nous voyons presque tous les jours de la semaine, c’était plus intense au niveau du travail mais super excitant de voir le spectacle prendre forme. »

Ulysse

Malgré un contexte sanitaire restrictif, nous avons réussi à exposer le fruit de ces trois mois de travail. Pour nous et pour la compagnie La Morsure, il semblait indispensable que les jeunes puissent présenter devant un public le travail réalisé dans son ensemble. Ainsi, le 7 avril de 17h à 18h30, nous avons produit notre spectacle intitulé « La jour, le nuit » devant un public de 35 personnes constitué de professionnels provenant du milieu de la culture, du milieu social ou encore du champ médical. La représentation finale à été le point culminant du projet, un moment de cohésion et de symbiose selon les déclarations des jeunes.

Ce spectacle a duré 45 minutes et a été suivi d’un échange entre les jeunes et les spectateurs, qui ont pu émettre des critiques, bien souvent positives, et poser leurs questions. Une captation vidéo ainsi qu’une bande annonce ont également été réalisé lors des derniers jours de filage du spectacle par l’artiste Isa Balog.

Une seconde représentation est prévue fin juin au théâtre de La Paillette pour que les jeunes puissent jouer devant un public plus important et notamment leurs proches. L’idée étant que les jeunes portent désormais eux même le projet, l’animateur se mettant davantage en retrait afin qu’ils puissent s’entrainer et développer des compétences nécessaires dans une compagnie : gestion d’une équipe, d’un budget, d’une date.

Inscriptions ouvertes – LA MORSURE ET TOUT ATOUT À LA POURSUITE DE LA NORMOPATHIE

La Morsure est la bienheureuse compagnie choisie par Tout Atout pour la deuxième édition de LA POURSUITE, projet de création spectacle en partenariat avec le Théâtre La Paillette. Une aventure humaine et artistique à l’adresse de jeunes de 16 à 30 ans. Une proposition artistique de Marie Parent et Christophe le Cheviller sur la question de la NORMOPATHIE.

  • Ateliers de découverte et pratique de l’improvisation théâtrale dans un cadre dramaturgique
  • Ateliers de recherche création (temps de création collective en abordant différentes pratiques artistiques : la danse avec Florence Loison, l’écriture avec Frédérique Soumagne, le dessin avec Lionel Chouin, le théâtre avec Marie Parent et Christophe Le Cheviller), une rencontre masterclass avec l’artiste Orane Arramont.
  • Ateliers de création du spectacle, répétitions et représentation
  • Temps de découverte et de rencontre avec des professionnel.les du spectacle vivant
  • Programmation culturelle établie en lien avec le projet (visite de lieux culturels, spectacles, expositions)

Pré-requis

  • avoir entre 16 et 30 ans
  • être motivé.e et avoir envie d’intégrer un projet collectif
  • avoir la volonté de s’engager sur l’ensemble du projet
  • montrer un intérêt soit pour : le théâtre, l’art vivant ou les métiers de techniciens.

Modalités d’inscriptions

  • Pour le jeune > Participer à un entretien individuel avec la médiatrice de l’association (accompagné ou non par un référent) afin d’échanger autour des enjeux du projet, de l’organisation, du contenu.
  • Pour le référent > remplir et transmettre la fiche de prescription ainsi que l’évaluation d’entrée. Participer à l’évaluation et bilan de sortie.

> Les jeunes non prescrits par une structure doivent justifier de leur envie d’intégrer le projet en rédigeant une courte lettre de motivation

La Poursuite 1 – Ma Grande Aventure

Pour la première édition de La Poursuite nous sommes accompagnés par le marionnettiste et metteur en scène Yoann Pencolé de la compagnie Zusvex autour de la notion d’épopée du quotidien. Nous sommes partis d’un évènement personnel où l’aventure s’est glissée dans la routine du quotidien, où la grande Histoire a croisé la petite, ou encore un évènement ou une rencontre ont changé la vie du narrateur à tout jamais.

Au départ du projet, le groupe s’est rencontré autour des ateliers de danse aux cotés du chorégraphe Bruce Chiefare. Afin de travailler l’écoute, la cohésion de groupe, le travail de choeur. Dans un second temps, entourés de la plasticienne Maïté Martin et de Yoann Pencolé, les 12 jeunes âgés de 17 à 24 ans ont pu construire une marionnette, dans une matière brute de son choix (mousse, plâtre, bois, fil de fer, papier) et son environnement de vie (une boite, un paysage…) sur des socles en bois. Ensuite, chacun a écrit des textes, à partir de différentes consignes d’écritures données par l’auteure Marine Bachelot Nguyen. Puis chacun a choisi une chanson avec laquelle il entretient un rapport particulier pour raconter cette aventure personnelle extraordinaire. Les marionnettes seront exposées sous forme d’oeuvre plastique dans différents espaces sur le territoire (l’Office de Tourisme de Chateaugiron, Le Centre Culturel l’Intervalle de Noyal-Sur-Vilaine, La Caravane MJC de Servon). Autour de cette exposition, lors de rencontre publique définies, les marionnettes seront manipulées par les participants dans une visite guidée (30 minutes) qui donnera lieu à un spectacle à géométrie variable qui conjuguera les talents individuels et l’énergie collective.

Réalisation et montage vidéo par Stéphane Pougnand

Artistes et intervenants : Yoann Pencolé (marionnettiste et metteur en scène), Maïté Martin (plasticienne), Bruce Chiefare (chorégraphe et metteur en scène), Marine Bachelot Nguyen (auteure et metteuse en scène)

Partenaires sociaux et éducatifs : La Mission Locale (Champs-Manceau, Cleunay), Garantie Jeune (de Rennes-Métropole et Pays de Chateaugiron), Le SAS de Beaulieu, Le foyer La Thébaudais, ITEP Tomkiewicz, ESSOR, HANDISUP, CDAS Cleunay St Cyr

Partenaires culturels : La Maison Bleue, Le Centre Culturel L’intervalle de Noyal-Sur-Vilaine, Caravane MJC de Servon, Office de Tourisme de Chateaugiron