L’équipe de Tout Atout propose une mission de service civique

Missions génériques : Soutien à l’engagement des bénévoles / Médiation culturelle / Accompagnement des personnes fragilisées vers l’autonomie      

Titre de la mission : Accompagner des jeunes à devenir acteur de la vie culturelle locale

  • Date prévisionnelle  de début de mission : 2/11/2021
  • Date prévisionnelle de fin : 30/06/2022
  • Durée de la mission : 8 mois
  • Durée hebdomadaire : 24h
  • Le lieu de la mission n’est pas accessible aux personnes à mobilité réduite.

Description mission

1. L’objectif d’intérêt général de la mission, son contexte, ses enjeux :

Tout Atout développe une approche originale mêlant action culturelle et action sociale. L’association propose des espaces de création, de socialisation et de professionnalisation qui permettent à des jeunes de participer à la vie culturelle locale pour se re-dynamiser et avancer dans leur parcours de vie. Différentes formes d’actions sont développées : fabrication d’un journal culturel, aventure de création dans le spectacle vivant, chantier de transmission par les arts appliqués. Les projets se construisent en partenariat avec un réseau d’artistes, de lieux culturels et d’organismes sociaux accompagnant des jeunes. Plus d’informations : www.toutatout.org

2. Les tâches confiées au volontaire

➢   Soutenir la mise en œuvre de Fait Main #9 un chantier de transmission par les arts appliqués qui mobilisera 15 jeunes avec des designers et des artisans pour réaliser le mobilier et la signalétique d’un tiers lieu consacré a l’ESS à Rennes fin 2021. Ainsi que la mise en œuvre de L’Hypocrite, un parcours de propositions culturelles qui aboutit à la création d’un journal. Pour ces deux projets, encadré par la médiatrice culturelle de l’association, vous aurez à :

  • Participer à leur animation et suivre leur mise en oeuvre : animation de groupe (apprendre à se connaitre, à travailler ensemble, à gérer les conflits…) pour favoriser l’implication des participant et les fidéliser, accompagner les jeunes sur les différentes propositions liées au projet (ateliers de création, spectacles, rencontres avec différents intervenants…), communication externe sur les réseaux sociaux, suivi du planning, participation à l’évaluation du projet…
  • Participer à la dynamisation du réseau des partenaires sociaux et culturels (présentation des actions de la structures, rencontres avec futurs participants…)
  • Favoriser la valorisation des actions menées par la structure
  • Participation ponctuelle à des événements organisés par l’UFCV
  • Soutenir la mise en place de partenariat avec des mécènes privés  (veille documentaire…)

Savoir-être, intérêts ou motivations souhaités

  • Intérêt pour les secteurs social, artistique et culturel. Apprécier le travail manuel.
  • Envie de développer un projet professionnel ou une formation dans ces secteurs à l’issue de la mission
  • Intérêt pour les outils multimédias
  • Dynamisme, rigueur et sens de l’organisation
  • Autonomie
  • Qualités relationnelles           
  • Patience, persévérance

PARTICULARITES : Mission en relation avec un public spécifique : jeunes adultes (15-30 ans) en situation de fragilité : jeunes en souffrance psychique, en rupture sociale, primo-arrivants, en situation de handicap…

CONTRAINTES PARTICULIERES : Disponibilité éventuelle soirs et week-ends. Emploi du temps fluctuant en fonction des actions.

>>> Candidatures (lettre de motivation+ C.V) à envoyer avant le 15 octobre 2021 par courriel uniquement à l’attention de : Jérôme Thiébaut, directeur : coordination@toutatout.org

Fait Main 9 : inscriptions ouvertes jusqu’au 1er décembre 2021

Fait Main : parcours d’atelier de sensibilisation aux Arts Appliqués en réponse à une commande, pour aborder l’insertion professionnelle sous un angle social et culturel innovant.

Tout Atout propose à un collectif de jeunes de réaliser un objet manufacturé qui répond à un besoin exprimé dans un cahier des charges par un commanditaire extérieur. En utilisant l’approche technique et concrète des Arts Appliqués ou de l’artisanat nous abordons différentes disciplines en lien avec une thématique concrète (par exemple la lumière, l’alimentation…). Grâce à une série d’ateliers agencés dans la durée, sous la forme d’un parcours, le jeune sera au cœur de l’action avec un objectif clair à atteindre. Ce qui lui permettra d’appréhender en douceur de nouvelles perspectives : d’abord professionnelles et sociales, ensuite culturelles.

FAIT MAIN s’adresse en priorité à des publics en insertion professionnelle ou en formation. A l’issue du projet, une attestation de compétences (acquises ou en cours d’acquisition) sera remise aux participants.

Contenu de cette neuvième édition

FAIT MAIN part d’un questionnement ou d’un constat, fait par nos partenaires ou par nous même, et tente d’y apporter une réponse en impliquant un groupe de jeune encadrés par des professionnels de différents secteurs. A chaque fois, l’objet créé est le fruit d’une collaboration inédite.
Cette édition répondra à une problématique rencontrée par l’ESS Cargo, un projet de tiers lieu sur le campus de Rennes 2, qui s’adressera aux étudiants et aux habitants du quartier pour se former, s’alimenter, monter des projets… Ce bâtiment, qui sera construit au premier semestre 2022, sera adossé au bâtiment EREVE. Il s’agira donc de créer des aménagements mobilier et paysager.

Dans la lignée de Fait Main #8, cette édition nécessitera de penser l’espace dans une globalité et de traiter différentes zones.
Le chantier s’articulera autour de la pratique de deux intervenants : Gwénaël Prost, designer et artiste-plieur et Pauline Larcher, vannière. ll permettra un dialogue inédit entre deux matières : le métal et l’osier.
La première étape commencera par une phase de recherche autour du design d’espace qui se traduira ensuite par la construction d’éléments de mobilier et d’aménagement paysager. La seconde étape consistera pour le groupe de jeune à réaliser la proposition choisie.

Programme :

  • Journée de rencontre : atelier autour du mouvement, du corps et de l’espace (in situ avec un intervenant)
  • Conception du design d’espace avec les étudiants en 2ème et quatrième année Design de l’EESAB : workshop avec les intervenants professionnels / Utilisation de différentes techniques : dessin, utilisation de logiciel 3D… / Travail de composition en binôme avec un jeune en structure sociale et un étudiant / Fabrication manuelle d’une maquette / Présentation au jury
  • Calculer le coût de sa création et la vendre : concevoir un budget prévisionnel, respecter une enveloppe budgétaire, adapter son projet face aux contraintes, préparer un argumentaire de vente.
  • Conception et fabrication des assises : fabrication des assises et installation sur les éléments
  • Livraison, installation et valorisation

Avec : 

Rythme

  • 2 à 3 rendez vous par semaine généralement en demie journée ou journée complète.  
  • Certains rendez vous peuvent être proposés les week ends ou en soirée (spectacles, conférences…).

Durée moyenne

  • 4 mois pour réaliser la commande du 1er janvier jusqu’au 15 avril 2022. 

Dates des inscriptions

  • A partir du 15 septembre 2021 jusqu’au 1er décembre.
  • GRATUIT sous réserve d’une adhésion de 2 euros à l’association.

Quels apports ? 

Apports au niveau social : 

  • Créer du lien social : travail en équipe vers un objectif commun
  • Développer la confiance et l’estime de soi 
  • Favoriser l’engagement et la prise d’initiative 
  • Respecter les délais et les exigences

Apport au niveau artistique et culturel :

  • Favoriser l’ouverture culturelle par une approche manuelle et technique.
  • Travailler avec des professionnels du secteur artistique
  • S’initier à la conception d’un projet en respectant le cahier de charges dans une approche esthétique et artistique

Apports au niveau professionnel : 

  • Permettre la rencontre avec les intervenants sur leurs lieux de travail pour mieux appréhender leurs réalités professionnelles.
  • La valorisation des compétences professionnelles validée par une attestation
  • Découverte d’un autre environnement social, professionnel, et de nouvelles possibilités d’emplois pour renforcer l’insertion
  • Découverte des différents métiers de l’artisanat d’art en rapport avec le projet
  • Visite d’entreprise, potentiel lieu de stage 
  • S’initier, développer ou acquérir des compétences techniques en lien avec les secteurs de métiers sollicités dans le projet

Modalités d’inscription

Pré-requis 

• A des jeunes adultes (16 à 30 ans) dans une démarche d’insertion professionnelle ou de formation qui souhaitent acquérir des compétences techniques et manuelles dans une dimension esthétique et artistique.

• A des étudiants ou des apprentis ayant un projet professionnel identifié.

Pour le jeune > 

  • Faire l’objet d’une fiche de prescription mentionnant un parcours d’insertion professionnelle de la part de son référent.
  • Faire preuve de sa motivation à l’écrit ou à l’oral afin d’expliquer en quoi ce projet peut faire sens avec son parcours
  • S’engager sur l’ensemble du projet et respecter la charte d’engagement.
  • Participer à un entretien individuel avec la médiatrice de l’association (accompagné ou non par un référent) afin d’échanger autour des enjeux du projet, de l’organisation, du contenu.

Pour le référent > 

  • Remplir et transmettre la fiche de prescription ainsi que l’évaluation d’entrée. Participer à l’évaluation et bilan de sortie.

La jour, le nuit : un spectacle pour la Poursuite #2

La Poursuite est une action articulée autour du spectacle du vivant dont chaque édition est sous tendue par une thématique de société pour renforcer le lien du quotidien des jeunes avec l’expérience artistique.

Pour cette seconde édition, nous avons décidé de mettre en place une pièce de théâtre sur la thématique de la normopathie, cette maladie qui nous pousse à être comme les autres, à nous fondre dans la masse et accepter toutes les règles sans discuter. Pour traiter de cette thématique, nous avons choisi d’inviter Marie Parent et Christophe Le Cheviller, comédiens de la compagnie de théâtre d’improvisation La Morsure qui a fait de la norme et de ses ravages le thème central de ses spectacles.

Contenus artistiques

Au cours des premières semaines, les jeunes ont eu l’occasion de se sensibiliser à l’univers du spectacle et notamment du théâtre d’improvisation. Avant de travailler sur le spectacle en tant que tel, nous avons également chercher à développer la cohésion du groupe afin de développer la confiance des jeunes entre eux et envers les intervenants. Par l’intermédiaire d’ateliers ludiques, nous avons commencé à se former au jeu d’acteur. Suite à ces ateliers de découvertes, les jeunes ont travaillé sur leur propre auteur et ont fait émerger leur propre matière en utilisant différents supports. Afin de continuer à faire émerger de la matière pour le spectacle, nous avons rencontré différents intervenants provenant de champs artistes variés.

En premier lieu, nous avons rencontré Frédérique Soumagne, auteur et poète contemporaine avec qui nous avons mis en place un atelier d’écriture poétique dont l’objectif a été de donner du poids aux mots. La semaine suivante, nous avons travaillé avec Florence Loison, danseuse, chorégraphe et directrice artistique de la compagnie Zutano Bazar venue nourrir notre travail de recherche autour de la notion de normopathie.

Les jeunes ont également pu rencontrer Orane Arramond, une artiste singulière au parcours atypique : placée en classe adapté puis orienté vers un IME, Orane ne s’intéresse à l’art qu’à l’âge de 16 ans lorsqu’elle découvre le théâtre amateur. A 21 ans, elle commence à dessiner, et en 2013 se fait repérer par la directrice de la collection d’Art Brut de Bretagne. Cette rencontre fut très touchante pour les jeunes de La Poursuite qui se sont, pour certains, identifiés à cette artiste et son parcours. Toutes ces rencontres ont permis aux jeunes de nourrir leur créativité et ainsi de commencer à faire émerger les scènes du spectacle futur.

Spectacle

« La dernière semaine, avant la représentation le 7 avril, quand tout commençait à se mettre en place : le spectacle, les rôles de chacun, etc… Nous nous voyons presque tous les jours de la semaine, c’était plus intense au niveau du travail mais super excitant de voir le spectacle prendre forme. »

Ulysse

Malgré un contexte sanitaire restrictif, nous avons réussi à exposer le fruit de ces trois mois de travail. Pour nous et pour la compagnie La Morsure, il semblait indispensable que les jeunes puissent présenter devant un public le travail réalisé dans son ensemble. Ainsi, le 7 avril de 17h à 18h30, nous avons produit notre spectacle intitulé « La jour, le nuit » devant un public de 35 personnes constitué de professionnels provenant du milieu de la culture, du milieu social ou encore du champ médical. La représentation finale à été le point culminant du projet, un moment de cohésion et de symbiose selon les déclarations des jeunes.

Ce spectacle a duré 45 minutes et a été suivi d’un échange entre les jeunes et les spectateurs, qui ont pu émettre des critiques, bien souvent positives, et poser leurs questions. Une captation vidéo ainsi qu’une bande annonce ont également été réalisé lors des derniers jours de filage du spectacle par l’artiste Isa Balog.

Une seconde représentation est prévue fin juin au théâtre de La Paillette pour que les jeunes puissent jouer devant un public plus important et notamment leurs proches. L’idée étant que les jeunes portent désormais eux même le projet, l’animateur se mettant davantage en retrait afin qu’ils puissent s’entrainer et développer des compétences nécessaires dans une compagnie : gestion d’une équipe, d’un budget, d’une date.

Balance ta justice sur C-Lab

Carine Peynaud, Alexis Le Cocquen et Alexis janvier parlent du numéro de l’Hypocrite Balance ta justice au micro de la radio C-LAb.

https://www.c-lab.fr/article/art-et-culture/balance-ta-justice-la-revue-culturelle-rennaise-lhypocrite-sort-un-nouveau-numero-sur-la-justice.html#

Jérôme Thiébaut sur Radio Rennes

Jérôme Thiébaut sur Radio Rennes

Conversation avec Jérôme Thiébaut, Chef de Projet de l’association, reçu sur Radio Rennes pour l’émission L’agité du local par Cyril Naessens.

Territoires Sensibles 9 – Dédale

Un groupe de jeunes âgés de 16 à 27 ans s’est immergé dans la Mythologie Grecque pour produire un spectacle, en étant accompagnés par le metteur en scène Carol Cadilhac.

Cette nouvelle édition a été l’exploration de toutes ces histoires mythologiques. Utiliser le carton recyclé pour la construction scénographique, c’était interroger le processus de création et de production de nos sociétés : est-ce que l’on peut inventer à partir de rien ? Comment se réapproprier les symboles de la consommation de masse pour écrire nos histoires ? Plier, déplier, déplacer, recouvrir… S’appuyer sur des gestes simples et des jeux de constructions pour former et transformer des images. Pour nous accompagner dans cette aventure, nous avons sollicité : le Collectif AÏE AÏE AÏE pour la co-production, le metteur en scène et comédien Carol Cadilhac, le créateur sonore, Julien Fezans, le réalisateur Yann Bertrand, la plasticienne Charlotte Blin.

Artistes et intervenants : Carol Cadilhac : comédien et metteur en scène, Charlotte Blin : comédienne, metteuse en scène, plasticienne, Yann Bertrand : réalisateur, Julien Fezans : créateur sonore. Ainsi que : Thomas Maugey (chercheur scientifique à l’INRIA) / Odile Tresch (enseignante- chercheuse en grec ancien à l’université de Nantes; fondatrice du centre d’études en mythologie et ritologie appliquées) / Myriam Gauthier (comédienne et metteuse en scène).

C’est fou de voir d’où on est parti et où on est arrivés. On a grave assuré.

Noémie

Partenaires sociaux et éducatifs : La Mission Locale Cleunay / La Garantie jeune au sein de la Mission Locale de Rennes Centre et de Montfort-sur-Meu / Le SAVS Altaïr / le CASSAJA / Le foyer La Thébaudais / le SAS de Beaulieu / le SSE de l’Université de Rennes 2

Partenaires culturels : Les Ateliers du Vent / le Collectif AÏE AÏE AÏE / La MJC La Paillette / MJC Grand Cordel / MJC Antipode / Maison de quartier Maison Bleue / Le Jardin Moderne / Le Théâtre National de Bretagne / Le 4 Bis

L’Hypocrite 18 – Le Bonheur n’a pas de prix

Le bonheur ne se compte pas en pièce de monnaie !
L’argent fait il le bonheur ? C’est la question que nous nous sommes posée tout au long de ce numéro à travers plusieurs activités
durant trois mois. L’argent ne fait pas le bonheur mais il y contribue. Chez les rédacteurs de l’Hypocrite, on pense qu’une fois les besoins primaires assouvis (se loger, se nourrir…) grâce à l’argent, on peut commencer à apprécier les petits bonheurs du quotidien : un beau paysage (inutile d’aller à l’autre bout de la planète pour admirer un paysage), un sourire, un rayon de soleil, les fous rire… L’argent n’est pas le seul facteur au bonheur puisque l’on peut contempler un magnifique paysage gratuitement. On peut passer du bon temps en famille, regarder d’anciennes photos, partager de bons souvenirs entre amis, savoir déconner. Nous pensons que l’amour, la joie, la bonne humeur sont les clés du bonheur.
La valeur de l’argent ne vaut pas sur les valeurs d’une personne : la gentillesse, l’empathie, la sincérité…
Cependant, l’argent reste indispensable car il nous donne accès à des moments de plaisirs, de confort et de bien-être. Nous sommes contraints d’en avoir un peu pour vivre et non survivre. A partir de là, l’argent peut amener le confort, qui n’est pas nécessaire. L’argent reste une illusion car il est éphémère et ne dure qu’un instant. Le Bonheur lui aussi, ne dure qu’un instant et est éphémère. Mais ce n’est pas une illusion car chacun peut y avoir accès. A lui de le trouver au fond de lui même.
Bonne lecture et Hakuna Matata !
Hélène & Matthieu

Au sommaire de votre futur numéro :
– Data données sur l’Argent et le Bonheur (sondage, indices de bonheur, salaires…)
– Pépites de Riches, citations
– L’économie c’est quoi ? Rencontre avec Romain Demissy, chercheur en économie
– Galléco, monnaie locale : rencontre avec Fred Maymil
– C’est quoi le Bonheur pour vous ? : retour sur nos définitions du Bonheur
– Débat philosophique : l’argent fait il le Bonheur ?
– L’Histoire de la Monnaie : visite au Musée de Bretagne
– Rencontre avec Edwin et son concept de voyage sans argent
– Critique du spectacle LYES de la Cie Ontroerend Goed
– Portraits : Atelier Mc Clane et Hervé Salesse alias Elvi
– Création littéraire : textes Slam (et rendez vous sur RCF le 21 juin pour les entendre déclamés)

BONUS :  votre tuto Yoga du Rire pour voir la vie du bon coté, un poster central à afficher réalisé par les rédacteurs de l’Hypocrite avec Hugo et Julia de l’atelier Mc Clane, votre Horoscope “Don’t worry, be happy”…
 A découvrir dès le mercredi19 juin dans les points de diffusion ci dessous.
Où trouver l’Hypocrite ?
Tout Atout finaliste du concours La France s’Engage

A quelques jours de la prochaine édition de Fait Main qui se déroulera à l’Hôtel Pasteur, Tout Atout ira défendre cette action devant le jury du concours national La France s’Engage, qui l’a sélectionné parmi 450 candidatures et l’a placé en phase finale d’où ne sortiront que 10 lauréats. Les critères pour nous départager sont l’innovation sociale, l’impact social et l’efficacité démontrée du projet. En cas de victoire la Fondation nous accompagnera pour passer un cap dans notre développement pendant 3 ans. Vous pouvez nous soutenir en votant pour nous entre le 2 et le 14 mai sur la page facebook de la fondation (10% de la note) en cliquant sur le lien ci-dessous et en le partageant dans vos réseaux. 

On compte sur vous et on vous remercie d’avance !

Territoires Sensibles #8 : Des Souris et des Ohms

Cette nouvelle édition a exploré les théories du complot pour en démonter les mécanismes et pour les détourner ensuite dans un processus créatif. Au-delà d’une sensibilisation à cette problématique, il a surtout s’agit de décrypter une réalité, d’exercer un esprit critique et de créer éventuellement un outil pédagogique qui pourra servir ailleurs. Face à l’hyper médiatisation de notre société il a s’agit de comprendre la fabrication des images et comment les « sources » orientent les faits pour les transformer en « faits alternatifs ».
Pour nous accompagner dans ce projet, nous avons sollicité deux artistes : la vidéaste Pauline Goasmat et la performeuse Elisa le Merrer. Leur proposition fut de construire un parcours scénographique qui déstabilise, conditionne, manipule et piège le spectateur. Il s’appuie sur une théorie qui postule que l’on peut donner des ordres à des souris grâce à des ondes électromagnétiques.

15 personnes âgées de 16 à 35 ans se sont impliqués dans ce projet, de l’écriture du scénario à la fabrication du spectacle. C’est ainsi que Des Souris et des Ohms fut crée.

Les restitutions ont eu lieu les 13&19 avril dans les salles Australe et Archipel du Triangle et dans la salle de spectacle au Grand Cordel MJC, de 18h à 22h avec un départ dans le parcours par groupe de 5 personnes toutes les 5 minutes et ont accueilli 200 spectateurs.

PARTENAIRES SOCIAUX

  • SAS de Rennes-Beaulieu
  • Ecole des Beaux-Arts de Rennes
  • Mission Locale Champs Manceaux
  • Mission Locale Centre
  • Mission Locale Villejean
  • CMP Saint Jacques de la Lande
  • Le Grand Cordel MJC
  • Centre de la Thébaudais
  • Le SIMPPS
  • L’Envol, CHGR

PARTENAIRES CULTURELS ET TECHNIQUES

  • Centre culturel Le Triangle
  • Le Grand Cordel MJC
  • L’Antipode MJC