Marine Bouilloud

Expansion rythmée de la couleur
Marine Bouilloud, notes actualisées en mars 2017.

Ma peinture explore la couleur, la géométrie, le motif, le rythme, la lumière : l’optique.

Je cherche à manipuler les sonorités et sensations induites par la vision colorée — en les révélant par des associations, trames et formes mathématiques — pour interroger la perception rétinienne et plonger l’observateur au cœur d’une expérience sensitive et poétique.
Le langage pictural abstrait et géométrique ouvre un champ de lecture à la fois intime et universel et permet à la couleur de trouver sa pleine amplitude.

La couleur est énergie, elle se transforme et se déploie à travers la lumière, la matière picturale et son support au gré des variables dessinées.
La peinture peut investir toutes sortes de supports : la peinture c’est de la couleur qui vient révéler une surface, un espace. La couleur s’imprime sur notre rétine et transmet son langage poétique au cerveau. Ses différentes longueurs d’ondes perçues par l’oeil provoquent des vibrations intenses ou mesurées influant directement sur notre psychisme. L’expérimentation de phénomènes optiques —persistance rétinienne, gradation lumineuse, irradiations chromatiques, sensation vibratoire— permet de renouveler les approches perceptives et points de vues dans un continuum philosophique : des figures simples peuvent se complexifier sous un regard attentif.

Je transmet mes recherches dans le cadre d’expositions et de résidences et propose régulièrement des workshops et conférences sur la couleur. En parallèle au développement de recherches picturales au long cours sur support papier et bois, j’engage des réalisations de peintures murales in situ en réponse à des commandes publiques ou privées et participe à des projets transdisciplinaires au sein desquels l’art contemporain se nourrit de savoir-faire artisanaux (art du vitrail, du patchwork) comme de pratiques liées à la danse et la musique.

Marine Bouilloud

Plus d’infos

Fait Main 5

Pour les neuf lampes en verre fusionné qui seront installées place Saint-Germain, la gamme chromatique sélectionnée et les motifs déployés répondent à une double exigence : : créer une ambiance chaleureuse et agréable pour les passants tout en accompagnant la mise en lumière patrimoniale et historique du site au moyen d’un graphisme et d’une dynamique visuelle contemporaine.

Afin d’établir une correspondance harmonieuse, les sept couleurs visibles sur les lampes en verre fusionné ont été minutieusement sélectionnées en écho et à partir de la gamme chromatique présente sur les vitraux de l’église Saint Germain, particulièrement le vitrail « des 24 scènes » de la façade sud qui donne directement sur la place et qui sera mis en lumière par le SDAL.

En savoir plus

Fait Main 3

Recherches plastiques sur l’impact de la lumière colorée…
Manipuler la couleur, la lumière, le motif géométrique, la répétition à travers un dessin rythmé.
Observer les effets visuels et psychiques induits.
Faires des choix et des propositions.

En savoir plus