Xavier Dollo

Nous avons rencontré Xavier Dollo, 41 ans, dans le cadre d’un atelier d’écriture autour de l’artificiel et de l’étrange en général, thème du numéro que vous tenez entre vos mains. Le  but de cette rencontre : écrire des nouvelles dans le genre fantastique.

Xavier évoque son métier et sa passion. Il commence comme auteur de nouvelles et se fait découvrir par l’intermédiaire d’un fanzine, en 1994. Il fréquente à cette époque un réseau minitel  : 3615 CYB, réunissant des passionnés de science-fiction. Un thème qui ne le lâchera plus ! Il nous dévoile la naissance de sa vocation … Tout commence pour lui en CM2 grâce à un poème intitulé « L’araignée » dont il se souvient parfaitement, il nous en a d’ailleurs récité les vers. Ensuite, en 6ème, il rencontre une professeure de français, Madame Bedouet, qu’il trouve formidable. Celle-ci propose à ses élèves de créer un personnage et de le faire revivre dans toutes les rédactions de l’année. Un adage naît alors, qui ne le quittera plus : « plus on écrit, plus on s’améliore ».

Par la suite, il approfondit son goût pour la littérature, spécifiquement dans le domaine des romans de science-fiction et de fantaisy,  desquels il est devenu auteur, éditeur et également libraire. La maison d’édition qu’il dirige, « Ad astra » a publié 15 romans depuis 2009 d’artistes francophones. Le roman le plus vendu relate une histoire de vampires. Il édite également un roman dans le style « space-opera ».

On le croise aussi parfois lors d’interventions à l’université de Rennes 2. Sa librairie, « Critic », est  située rue Hoche à Rennes. « A comme Alone », son premier roman du cycle de la série « Le sabre de sang » publié en 2005, décrit un univers post-apocalyptique dans notre métropole, en deux tomes. Son nom d’auteur est Thomas Geha, pseudo sous lequel il publie 10 romans et plus de 80 nouvelles et essais. En tant qu’écrivain, il reçoit le prix Rosny Aîné : un des pères fondateurs de la science fiction moderne.

Le pseudo qu’il utilise est inspiré de Gilles Thomas. Gilles Thomas est le pseudo d’une femme, Julia Verlanger, auteure de romans S-F parus dans la collection « Anticipation » du fleuve noir : elle a écrit des romans  comme  « L’autoroute sauvage » au style volontairement macho pour en faire la critique . Xavier nous conseille des auteurs clé de Science Fictions : Franck Herbert, Jules Verne, Herbert G. Wells… Il nous évoque encore Azimov, qui a écrit « Fondations-ravages », dont l’oeuvre est régulée par les lois de la robotique: la première étant de ne pas faire de mal à un être humain.Le premier roman véritablement de science-fiction est selon Xavier, Frankenstein de Mary Shelley.

Plus d’infos

Création littéraire pour l’Hypocrite 13

Avec lui nous nous sommes lancés dans l’écriture d’un texte fantastique avec comme thème de départ le ciel jaune à Rennes au mois d’octobre 2017. On remercie Thomas Geha pour sa disponibilité, sa gentillesse ainsi que pour nous avoir offert des livres qu’il avait écrit ou publiés chez Ad Astra : des livres dystopiques ou post-apocalyptiques… qu’on vous incite à découvrir sans plus attendre.

En savoir plus