Articles

La Poursuite 2 – Le jour, la nuit

15

Jeunes entre 17 et 32 ans

120

Heures d’ateliers de création

6

Artistes

Pour cette seconde édition, nous avons décidé de mettre en place une pièce de théâtre sur la thématique de la normopathie, cette maladie qui nous pousse à être comme les autres, à nous fondre dans la masse et accepter toutes les règles sans discuter. Pour traiter de cette thématique, nous avons choisi d’inviter Marie Parent et Christophe Le Cheviller, comédiens de la compagnie de théâtre d’improvisation La Morsure qui a fait de la norme et de ses ravages le thème central de ses spectacles.

Suite à ces ateliers de découvertes, les jeunes ont travaillé sur leur propre auteur et ont fait émerger leur propre matière en utilisant différents supports. Afin de continuer à faire émerger de la matière pour le spectacle, nous avons rencontré différents intervenants provenant de champs artistes variés.

En premier lieu, nous avons rencontré Frédérique Soumagne, auteur et poète contemporaine avec qui nous avons mis en place un atelier d’écriture poétique dont l’objectif a été de donner du poids aux mots. La semaine suivante, nous avons travaillé avec Florence Loison, danseuse, chorégraphe et directrice artistique de la compagnie Zutano Bazar venue nourrir notre travail de recherche autour de la notion de normopathie.

Les jeunes ont également pu rencontrer Orane Arramond, une artiste singulière au parcours atypique : placée en classe adapté puis orienté vers un IME, Orane ne s’intéresse à l’art qu’à l’âge de 16 ans lorsqu’elle découvre le théâtre amateur. A 21 ans, elle commence à dessiner, et en 2013 se fait repérer par la directrice de la collection d’Art Brut de Bretagne. Cette rencontre fut très touchante pour les jeunes de La Poursuite qui se sont, pour certains, identifiés à cette artiste et son parcours. Toutes ces rencontres ont permis aux jeunes de nourrir leur créativité et ainsi de commencer à faire émerger les scènes du spectacle futur.

J’ai apprécié les exercices qui nous ont permis d’explorer le jeu de différentes manières. Et puis, vu que je suis passionné d’écriture, j’ai beaucoup aimé l’atelier avec Fréderique Soumagne.

ArthurParticipant

J’ai beaucoup aimé le moment où on a dansé à la fin du spectacle car tous les acteurs sont mis en valeurs en même temps et avec le jeu de lumière ça a renforcé encore plus la scène. C’était un vrai moment de communion d’équipe.

AlexandreParticipant
Merci à vous ! Magnifique spectacle !
Lionel ChouinSpectateur

Bravo et merci pour La Jour Le Nuit. C’était GRAND !

Clara Luce PueyoSpectatrice

Artistes et intervenants : Christophe Le Cheviller : comédien improvisateur et co-directeur de la compagnie La Morsure, Marie Parent : comédienne improvisatrice et co-directrice de la compagnie La Morsure, Frédérique Soumagne : auteure et poète contemporaine, Florence Loison : danseuse, chorégraphe et directrice artistique de la compagnie Zutano Bazar, Orane Arramond : artiste brut.

Partenaires sociaux et éducatifs : We Ker (Le Blosne, Pays de Chateaugiron, Villejean), LADAPT, Foyer de la Thébaudais, CADA Saint Benoît-Labre, Résidence Habitat jeunes Préville, SAMSAH Espoir 35

Partenaires culturels : le Théâtre de La Paillette, le 4bis, le TNB, le Jardin Moderne, le Festival National du Film d’Animation

La Poursuite 1 – Ma Grande Aventure

Pour la première édition de La Poursuite nous sommes accompagnés par le marionnettiste et metteur en scène Yoann Pencolé de la compagnie Zusvex autour de la notion d’épopée du quotidien. Nous sommes partis d’un évènement personnel où l’aventure s’est glissée dans la routine du quotidien, où la grande Histoire a croisé la petite, ou encore un évènement ou une rencontre ont changé la vie du narrateur à tout jamais.

Au départ du projet, le groupe s’est rencontré autour des ateliers de danse aux cotés du chorégraphe Bruce Chiefare. Afin de travailler l’écoute, la cohésion de groupe, le travail de choeur. Dans un second temps, entourés de la plasticienne Maïté Martin et de Yoann Pencolé, les 12 jeunes âgés de 17 à 24 ans ont pu construire une marionnette, dans une matière brute de son choix (mousse, plâtre, bois, fil de fer, papier) et son environnement de vie (une boite, un paysage…) sur des socles en bois. Ensuite, chacun a écrit des textes, à partir de différentes consignes d’écritures données par l’auteure Marine Bachelot Nguyen. Puis chacun a choisi une chanson avec laquelle il entretient un rapport particulier pour raconter cette aventure personnelle extraordinaire. Les marionnettes seront exposées sous forme d’oeuvre plastique dans différents espaces sur le territoire (l’Office de Tourisme de Chateaugiron, Le Centre Culturel l’Intervalle de Noyal-Sur-Vilaine, La Caravane MJC de Servon). Autour de cette exposition, lors de rencontre publique définies, les marionnettes seront manipulées par les participants dans une visite guidée (30 minutes) qui donnera lieu à un spectacle à géométrie variable qui conjuguera les talents individuels et l’énergie collective.

Réalisation et montage vidéo par Stéphane Pougnand

Artistes et intervenants : Yoann Pencolé (marionnettiste et metteur en scène), Maïté Martin (plasticienne), Bruce Chiefare (chorégraphe et metteur en scène), Marine Bachelot Nguyen (auteure et metteuse en scène)

Partenaires sociaux et éducatifs : La Mission Locale (Champs-Manceau, Cleunay), Garantie Jeune (de Rennes-Métropole et Pays de Chateaugiron), Le SAS de Beaulieu, Le foyer La Thébaudais, ITEP Tomkiewicz, ESSOR, HANDISUP, CDAS Cleunay St Cyr

Partenaires culturels : La Maison Bleue, Le Centre Culturel L’intervalle de Noyal-Sur-Vilaine, Caravane MJC de Servon, Office de Tourisme de Chateaugiron

Tout Atout finaliste du concours La France s’Engage

A quelques jours de la prochaine édition de Fait Main qui se déroulera à l’Hôtel Pasteur, Tout Atout ira défendre cette action devant le jury du concours national La France s’Engage, qui l’a sélectionné parmi 450 candidatures et l’a placé en phase finale d’où ne sortiront que 10 lauréats. Les critères pour nous départager sont l’innovation sociale, l’impact social et l’efficacité démontrée du projet. En cas de victoire la Fondation nous accompagnera pour passer un cap dans notre développement pendant 3 ans. Vous pouvez nous soutenir en votant pour nous entre le 2 et le 14 mai sur la page facebook de la fondation (10% de la note) en cliquant sur le lien ci-dessous et en le partageant dans vos réseaux. 

On compte sur vous et on vous remercie d’avance !

FAIT MAIN #5 – Conception et fabrication des 9 lanternes de la future place Saint Germain, Rennes

De mai à juillet 2018, en partenariat avec le Musée des Beaux Arts, le Théâtre National de Bretagne & le Vrac

Cette cinquième édition fut pour Tout Atout l’ultime étape autour de la thématique «Lumière», commencée en 2016 avec la réalisation de vitraux pour révéler une partie du Manoir de Tizé, puis l’année suivante en concevant un parcours signalétique lumineux pour guider le public la nuit dans ce site naturel. Dans toutes les cultures humaines, l’idée de progrès est symboliquement liée à la notion de lumière. 

A partir du second semestre 2018, la place Saint Germain à Rennes fait l’objet d’une revalorisation patrimoniale. Cette opération intègre une mise en lumière du site en suivant les principes SDAL (Schéma Directeur d’Aménagement Lumière, qui vise a réduire les émissions lumineuse de la Ville de 20%) afin de lui donner une nouvelle identité nocturne. Rennes Métropole nous a proposé d’intégrer ce chantier pour travailler sur l’aménagement d’une partie du site, notamment l’éclairage des futurs accès à la station de métro de la ligne B.

Pour apporter une touche d’intimité au centre de la place Saint Germain qui sera désormais végétalisée, Rennes Métropole nous a passé commande de douze lanternes en vitrail qui seront suspendues à 6 mètres de hauteur sur des filins. Cette création originale fait écho aux vitraux de l’Eglise Saint Germain qui sont nouvellement mis en valeur. Les participants ont été encadrés par 4 intervenants : Marine Bouilloud, plasticienne, a travaillé sur la colorimétrie de la place, la conception du motif et le dégradé des couleurs sur les différentes lampes, Alexis Ferron, artisan-vitailliste, a encadré la fabrication des différentes pièces de vitrail en fusion et en thermoformage, – Boris Roudenko, métallier, a fabriqué les mécanismes d’assemblage des différentes pièces et Stéphane Pougnand, vidéaste, a crée une scénographie pour mettre en valeur les luminaires dans leur futur milieu naturel.

INTERVENANTS : Marine Bouilloud, artiste plasticienne, Alexis Ferron, vitrailliste, Boris Roudenko, métallier, Stéphane Pougnand, vidéaste/scénographe, David Moizan, référent SDAL

Avant la livraison de la commande, les jeunes ont participé obligatoirement aux étapes suivantes : S’inspirer du Patrimoine / Création et assemblage des vitraux / Scénographie & éclairage vidéo

Les lampes qu’ils ont réalisées, seront installées sur la place Saint Germain … à partir du printemps 2019. C’est pourquoi, les futures lampes ont été dévoilées aux rennais en juillet 2018 dans une scénographie livrant une interprétation sensible de la future place Saint Germain en video-mapping. Elle a été réalisée par le groupe avec l’aide de Stéphane Pougnand au Théâtre National de Bretagne.

 

PARTENAIRES SOCIAUX / ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Mission locale du bassin Rennais, LISAA, Centre Médical et Pédagogique de Beaulieu, Association 952

PARTENAIRES CULTURELS ET TECHNIQUES : Musée des Beaux Arts, Le Vrac, LISAA, Théâtre National de Bretagne