L’Hypocrite 25 : Dans tes rêves

A chaque page, échappez-vous vers d’autres mondes

Nous rêvons tous ! Inutile de le nier, même si certains ne s’en souviennent pas. Chaque nuit, notre cerveau nous concocte des histoires à dormir debout, inspirées de ce que nous vivons chaque jour. Cela fait partie de notre ADN et de notre humanité : nous rêvons.

Nourrir son imaginaire est quelque chose d’important pour le développement de chacun, aussi bien dans l’enfance que plus tard, et rêver est important ! Dans notre société, où il faut être le plus productif possible, rêver, jouer ou imaginer sont des actions que nous sommes censés laisser tomber dans le monde adulte, car il faut être sérieux.

Alors pourquoi aimons-nous autant les histoires ? Nous aimons penser au futur qui nous est montré dans Interstellar, ou bien aux paysages et aux histoires de Dune ou de Star Wars. La magie de Harry Potter attire car elle permet de faire ce qu’il nous plaît et nous aimerions tous recevoir une lettre de Poudlard un jour ! Se retrouver dans un monde parallèle au nôtre, avec d’autres qui nous comprennent. Le monde des superhéros des comics nous attire. Qui ne voudrait pas voler ou sauver des innocents grâce à une super force ? Nous aimons repousser nos limites en lisant ou regardant des œuvres d’horreur surnaturelle comme Hellraiser, pour ressentir des sentiments qui ne sont pas souvent sollicités dans la vie de tous les jours. S’évader dans son monde intérieur est nécessaire pour avancer, et surtout pour tenir.

Plusieurs créateur.ices font du rêve leur métier. Des écrivain.es, dessinateur.ices ou réalisateur.ices nous font rêver, en nous partageant leur univers, tandis que des scientifiques, psychologues et doctorant.es travaillent sur ce besoin inné de chaque culture de notre monde. Avec ce numéro, nous allons à la rencontre de ces cultures de l’imaginaire, riche de siècles d’histoire humaine et de volonté d’échappatoire.

L’édito par Eden Le Reux

Affiche de l’Hypocrite n°25 réalisé par Renan Vigneron en collaboration avec Elisa Poulain

Le sommaire

  • Chiffres clés : les Cultures de l’imaginaire en quelques chiffres
  • Quand l’imaginaire suscite le débat
  • Fief, donjons & synthés
  • La construction de son identité par l’imaginaire
  • Le saviez vous ? La SFFF
  • Pour Xavier Dollo, la Science Fiction rime avec passion
  • Zelda au pays des livres magiques
  • De la Science fiction à la réalité
  • « T’aimes bien les omelettes ? » – Chronique ciné : Last Action Hero
  • Avec le Steampunk, plongez dans le rétrofuturisme !
  • Arthur, si exploité, a-t-il encore des secrets pour vous ?
  • L’Ouest Hurlant, l’imaginaire rennais !
  • Kaamelott, pas systématiquement débile mais toujours inattendu
  • « Le jeu de rôle grandeur nature est avant tout un loisir social »
  • Renan Vigneron, fabricant d’images étranges
  • Estelle Faye, auteure référence de l’imaginaire
  • Nouvelles SFFF : La dernière promenade et L’ombre d’un soldat
  • Billet d’humeur : Un si bon rêve
  • Et un poster central réalisé avec l’artiste Renan Vigneron et les jeunes de l’Hypocrite pour un résultant super creepy !

Distribué le mercredi 25 mars 2022 dans les points de diffusion ci dessous.

L’Hypocrite 24 : Otakus au taquet

En quelques années, et sans qu’on s’en aperçoive, ils ont envahi nos vies et pas seulement nos bibliothèques et librairies. De ce fait, notre président a permis aux jeunes d’acheter des mangas en masse, grâce au Pass culture. Mais ce n’est pas le seul élément qui leur a permis d’être aussi présents dans le monde aujourd’hui. Déjà, les produits dérivés se vendent comme des petits pains, partout : tasses, oreillers, posters, vêtements… Tout ce que vous voulez, c’est possible de le trouver. D’autre part, il y a les fans absorbés par l’évolution de leurs persos préférés, qui en veulent toujours plus : ce qui signifie passer les mangas en anime, créer des cosplays, des séries parallèles afin que le wagon redémarre encore et encore. Mais le mangas, ce n’est pas que ça. C’est du travail en amont, du graphisme, une réflexion digne des estampes japonaises du XIXème siècle. C’est pourquoi, l’équipe du journal l’Hypocrite s’est penchée sur ce phénomène pour tenter de percer leur secret. 

Au programme, rencontre avec la doubleuse-voix de Goku, analyse de la question du féminisme à travers les décennies ou encore reportage dans un salon-manga Vannetais…. Entrez dans ce monde merveilleux. On vous suit, n’ayez crainte.

Louise Hiebel

Affiche de l’Hypocrite n°24 : icônes de la culture manga, sous la direction artistique de Vincent Amiot

Le sommaire

  • Chiffres clés : les Mangas en quelques chiffres
  • Dots, ou la J-POP qui faisait du bruit
  • « Le Manga, comme tout oeuvre de fiction, est pour moi, marqué par son temps » (entretien avec le journaliste Matthieu Pinon)
  • Les estampes, c’est tout un univers !
  • Le manga, contributeur au sexisme ?
  • Camille Moulin Dupré et son manga estampillé traditionnel
  • Mangaka, un métier qui n’arrive pas qu’aux autres (entretien avec Nicolas David, mangaka)
  • Dans les coulisses de l’édition (entretien avec Charlotte Raimon, éditrice)
  • Plongée dans les allées d’une convention
  • Japanim, le japon près de chez vous
  • Attrapez les tous (entretien avec Jean marc Anthony Kabeya)
  • Brigitte Lecordier, voix iconique intergénérationnelle.
  • Billet d’humeur : Sakura si inutile que ça ?
  • Et un poster central exclusivement dessiné, qui représente les personnages préférés de l’équipe !

Distribué le mercredi 15 décembre 2021 dans les points de diffusion ci dessous.

Où trouvez l’Hypocrite ?

Tout Atout mise en lumière par Fraternité Générale

Fraternité Générale lance son « Tour de France de la Fraternité ». 13 clips, 13 régions, 13 initiatives solidaires mises en avant. Et c’est Tout Atout qui a l’honneur de représenter la Bretagne. 45 secondes pour découvrir ou re-découvrir l’engagement de l’association en faveur des jeunes par le portrait d’Héloïse qui a participé à la deuxième édition du projet La Poursuite en partenariat avec la Cie La Morsure et le Théâtre de La Paillette.

Si vous partagez les valeurs défendues par l’association, c’est l’occasion de partager cette vidéo au plus grand nombre !

Soutiens : France-télévisions CNC TV Dilcrah Sacem

Et ça se passe EN DIRECT, sur les chaînes télé France 2, France3, France4, France5, France info, Canal +, CNews, TV5, France 24 et LCP dès lundi 29 novembre !

Formation : Élaborer des médiations auprès de personnes en situation de handicap

Formation : Élaborer des médiations auprès de personnes en situation de handicap

Numéro d’activité de formation : 53351089035


Complément de la formation sur l’action culturelle, ce module s’inscrit dans le cadre de la loi de 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Ainsi, si l’accès des personnes handicapées à la culture est bien un droit fondamental, comment s’inscrit-­il dans des actions concrètes ?


OBJECTIFS

  • Avoir une compréhension globale de la notion de handicap et des besoins des différentes situations de handicap.

  • Être garant du respect des mesures mises en place dans les politiques publiques.

  • Donner des exemples de prestations et outils de compensation existants.



CONTENU


Déconstruire la notion de handicap :
  • Distinguer ce qui est de l’ordre de l’individu et ce qui relève du social et de l’environnement.
  • Les nouveaux référentiels du handicap dans les politiques publiques.
Un droit à respecter :
  • Des devoirs et obligations à faire valoir.
  • La pluralité des situations de handicap : définition et caractères spécifiques.
L’accessibilité culturelle, qu’est-­ce que c’est ?
  • Présentation de dispositifs d’aides techniques, humaines et financières. ­Exemples d’expériences et d’actions menées.Réseaux et partenaires.

Durée : 14 heures (2 jours)


Lieu

A déterminer

Public

Personnes intéressées ou en charge de l’action culturelle.
Effectif maximum 15 personnes.

Pré-requis

Aucun pré-requis n’est nécessaire pour suivre cette formation.
Toutes nos formations sont accessibles aux personnes en situation de handicap.

Tarifs

588 € Nets

Méthode pédagogique et modalités d’évaluation

Le travail sur un cas pratique lié aux contextes professionnels des participants permettra de mettre en pratique le contenu théorique et d’ajuster la méthodologie si nécéssaire.

Intervenant

Nadia Elhadi, coordinatrice de 99,98°C, structure d’ingénierie culturelle, accompagnant des acteurs dans leurs politiques et projets, proposant des formations et organisant des projets culturels et événementiels.

Délai d’accès

Le temps de mise en oeuvre d’un module est de 15 jours.

Nouvelle formation. Le taux de satisfaction sera évalué à l’issue de la première session.

Formation : Développer une approche d’action culturelle

Formation : Développer une approche d’action culturelle

Numéro d’activité de formation : 53351089035


L’action culturelle a connu un essor continu ces trente dernières années dans l’ensemble des domaines artistiques et culturels, tout en questionnant la notion de démocratisation culturelle. Elle s’envisage ainsi de manière singulière selon le projet artistique et le territoire dans lequel elle s’inscrit.


OBJECTIFS

  • Apporter les clés de compréhension de l’action culturelle : ses référentiels, ses enjeux et ses savoir­s faire.

  • Travailler sur les différentes approches d’action culturelle afin de construire sa propre posture

  • Élaborer une méthodologie adaptée à la création d’un projet d’action culturelle.



CONTENU


Politique de l’action culturelle :
  • Rappel général sur l’évolution du référentiel des politiques culturelles. ­
  • La médiation culturelle comme voie d’entrée vers les droits culturels.
Construire un projet d’action culturelle à l’échelle d’un territoire :
  • Différencier les approches d’action culturelle.
  • Étudier le contexte environnemental (spécificités culturelles, sociales, économiques, géographiques d’un territoire et les dispositifs liés).
Élaborer une méthodologie adaptée :
  • Concevoir des outils et des supports de médiation prenant en compte les projets artistiques et les publics.
  • Définir le contenu et la forme d’une action culturelle.
  • Construire sa propre posture de médiateur.
  • Les dispositifs et les modèles à l’oeuvre.
  • Évaluer une action de médiation.
Les publics :
  • ­ Questionner la notion de public, de participation des habitants à la vie culturelle.
  • ­ Comment lier démarches artistiques et personnes impliquées dans les projets ?

Échange et analyse d’un cas pratique d’une action culturelle menée par un acteur du territoire rennais.

Durée : 28 heures (4 jours)


Lieu

A déterminer

Public

Personnes intéressées ou en charge de l’action culturelle.
Effectif maximum 15 personnes.

Pré-requis

Aucun pré-requis n’est nécessaire pour suivre cette formation.
Toutes nos formations sont accessibles aux personnes en situation de handicap.

Tarifs

1176 € Nets

Méthode pédagogique et modalités d’évaluation

Le travail sur un cas pratique lié aux contextes professionnels des participants permettra de mettre en pratique le contenu théorique et d’ajuster la méthodologie si nécéssaire.

Intervenant

Nadia Elhadi, coordinatrice de 99,98°C, structure d’ingénierie culturelle, accompagnant des acteurs dans leurs politiques et projets, proposant des formations et organisant des projets culturels et événementiels.
Jérôme Thiébaut, directeur de l’association Tout Atout, spécialisé dans la conception de projets culturels à impact sociaux.

Délai d’accès

Le temps de mise en oeuvre d’un module est de 15 jours.

Nouvelle formation. Le taux de satisfaction sera évalué à l’issue de la première session.

Formation : Optimiser ses réponses à un appel à projet

Formation : Optimiser ses réponses à un appel à projet

Numéro d’activité de formation : 53351089035


Module 1 : Méthodologie


Dans un contexte de tension budgétaire, collectivités publiques et organismes privés privilégient de plus en plus la procédure de l’appel à projet pour les demandes de financements. Dans le secteur social et culturel, toutes les personnes en charge d’une action, et plus seulement les cadres, se retrouvent confrontées à ce type de dossier, à la complémentarité voir la multiplication des réponses a fournir dans des délais souvent contraints.

Répondre efficacement à un appel à projet ne s’improvise pas. Lors de ce module, vous mettrez en œuvre une méthodologie pour structurer vos dossiers, valoriser vos projets, gagner en autonomie et en réactivité afin de mettre toutes les chances de votre coté.


OBJECTIFS DU MODULE

  • Comprendre le contexte actuel des aides financière pour construire leur projet

  • Mettre en œuvre une veille d’information pour trouver des appels à projets.

  • Identifier les étapes nécessaires pour décider si ils doivent répondre à un appel à projet.

  • Décliner et présenter son projet dans un rubriquage efficace.

  • Construire un budget prévisionnel qui correspond à son projet

  • Choisir ou évaluer la meilleure façon de formuler une réponse à un appel à projet.



CONTENU


  • Se repérer parmi les différents dispositifs de financement
  • Préparer une veille d’information
  • Analyser le cahier des charges et/ou le règlement de l’appel à projet
  • Ecrire sa fiche projet
  • Préparer un budget prévisionnel
  • Mise en situation pour analyser des réponses à un appel à projet.

Durée : 4 heures


Module 2 : Traduire son projet en budget prévisionnel


Trop souvent le budget est perçu comme un empilement de chiffre, peu séduisant par son coté formel et sa froideur toute administrative. Or, c’est avant tout un outil de positionnement qui doit traduire le projet que vous défendez et les choix qui sont les vôtres. C’est un gage de crédibilité pour vos financeurs à qui vous allez montrer que votre idée n’est pas seulement belle sur le papier mais qu’elle est réalisable et donc qu’elle mérite d’être soutenue.
Complément indispensable à pour une réponse à un appel à projet, ce module vous permettra d’avoir une approche pragmatique, en s’appuyant sur les bases de la logique comptable. Vous identifierez plusieurs types de budgets prévisionnels, appréhenderez toutes les phases nécessaires à leur élaboration avant de les mettre en pratique en testant différentes hypothèses.


OBJECTIFS DU MODULE

  • Comprendre les étapes qui structurent un budget

  • Comprendre les rubriques budgétaires et le rôle stratégique du budget

  • Construire un budget prévisionnel à partir d’un projet écrit

  • Mettre en place un suivi budgétaire



CONTENU


  • Identifier les étapes du budget prévisionnel
  • Analyser les fonctions et les finalités du budget
  • Mise en situation : transformer un projet en budget prévisionnel
  • Appréhender les évolutions de son budget

Durée : 4 heures


Lieu

A déterminer

Public

Entrepreneur.euse de l’ESS, artiste-auteur.e, professionnel.le engagé.e dans le secteur associatif, culturel ou social (responsable associatif, chargé.e de mission, chef de service, éducateur spécialisé…) autoentrepreneur.se, demandeur.se d’emploi, étudiant.e

Effectif maximum 15 personnes.

Pré-requis

Aucun pré-requis n’est nécessaire pour suivre cette formation.

Toutes nos formations sont accessibles aux personnes en situation de handicap.

Tarifs

336 € Nets

Méthode pédagogique et modalités d’évaluation

Formation opérationnelle.
Alternance  d’exposés de contenus et de participation active avec mise en situation.
Evaluation formative en continu, sous forme de question ouverte, QCM… à la fin de chaque séquence.

Intervenant

Jérôme Thiébaut, directeur de l’association Tout Atout, spécialisé dans les projets culturels à impact sociaux.

Délai d’accès

Le temps de mise en oeuvre d’un module est de 15 jours.


Taux de satisfaction a l’issue des sessions 2020 / 2021 :

78% des participants savent repérer les erreurs à ne pas faire quand ils répondent à un appel à projet
0%
75% savent mettre ne pratique une méthodologie pour présenter son projet de manière efficace
0%
90% des objectifs du module atteints d’après les responsables de formation.
0%

« J’ai apprécié la qualité de la construction pédagogique en interaction constante avec le cahier des charges de la formation. Le retour des stagiaires est unanime sur la qualité et l’efficacité de cette intervention. »

Cécilia QueroResponsable de formation CPSL au Collège Coopératif, décembre 2020

« Ce que j’ai apprécié chez Me Thiébaut c’est son approche pédagogique et sa capacité à vulgariser le sujet. Malgré les conditions contraignantes en distancielle, il a dispensé un cours clair et attractif entre modules théoriques et exercices pratiques en groupe qui ont favorisé les échanges et l’apprentissage. »

BrunoApprenant

« Un grand merci pour la qualité de votre intervention. »

LaurentApprenant

L’équipe de Tout Atout propose une mission de service civique

Missions génériques : Soutien à l’engagement des bénévoles / Médiation culturelle / Accompagnement des personnes fragilisées vers l’autonomie      

Titre de la mission : Accompagner des jeunes à devenir acteur de la vie culturelle locale

  • Date prévisionnelle  de début de mission : 2/11/2021
  • Date prévisionnelle de fin : 30/06/2022
  • Durée de la mission : 8 mois
  • Durée hebdomadaire : 24h
  • Le lieu de la mission n’est pas accessible aux personnes à mobilité réduite.

Description mission

1. L’objectif d’intérêt général de la mission, son contexte, ses enjeux :

Tout Atout développe une approche originale mêlant action culturelle et action sociale. L’association propose des espaces de création, de socialisation et de professionnalisation qui permettent à des jeunes de participer à la vie culturelle locale pour se re-dynamiser et avancer dans leur parcours de vie. Différentes formes d’actions sont développées : fabrication d’un journal culturel, aventure de création dans le spectacle vivant, chantier de transmission par les arts appliqués. Les projets se construisent en partenariat avec un réseau d’artistes, de lieux culturels et d’organismes sociaux accompagnant des jeunes. Plus d’informations : www.toutatout.org

2. Les tâches confiées au volontaire

➢   Soutenir la mise en œuvre de Fait Main #9 un chantier de transmission par les arts appliqués qui mobilisera 15 jeunes avec des designers et des artisans pour réaliser le mobilier et la signalétique d’un tiers lieu consacré a l’ESS à Rennes fin 2021. Ainsi que la mise en œuvre de L’Hypocrite, un parcours de propositions culturelles qui aboutit à la création d’un journal. Pour ces deux projets, encadré par la médiatrice culturelle de l’association, vous aurez à :

  • Participer à leur animation et suivre leur mise en oeuvre : animation de groupe (apprendre à se connaitre, à travailler ensemble, à gérer les conflits…) pour favoriser l’implication des participant et les fidéliser, accompagner les jeunes sur les différentes propositions liées au projet (ateliers de création, spectacles, rencontres avec différents intervenants…), communication externe sur les réseaux sociaux, suivi du planning, participation à l’évaluation du projet…
  • Participer à la dynamisation du réseau des partenaires sociaux et culturels (présentation des actions de la structures, rencontres avec futurs participants…)
  • Favoriser la valorisation des actions menées par la structure
  • Participation ponctuelle à des événements organisés par l’UFCV
  • Soutenir la mise en place de partenariat avec des mécènes privés  (veille documentaire…)

Savoir-être, intérêts ou motivations souhaités

  • Intérêt pour les secteurs social, artistique et culturel. Apprécier le travail manuel.
  • Envie de développer un projet professionnel ou une formation dans ces secteurs à l’issue de la mission
  • Intérêt pour les outils multimédias
  • Dynamisme, rigueur et sens de l’organisation
  • Autonomie
  • Qualités relationnelles           
  • Patience, persévérance

PARTICULARITES : Mission en relation avec un public spécifique : jeunes adultes (15-30 ans) en situation de fragilité : jeunes en souffrance psychique, en rupture sociale, primo-arrivants, en situation de handicap…

CONTRAINTES PARTICULIERES : Disponibilité éventuelle soirs et week-ends. Emploi du temps fluctuant en fonction des actions.

>>> Candidatures (lettre de motivation+ C.V) à envoyer avant le 15 octobre 2021 par courriel uniquement à l’attention de : Jérôme Thiébaut, directeur : coordination@toutatout.org